À chaque réseau son format, mais il est maintenant communément admis que les formats courts sont à privilégier sur les réseaux sociaux, à l’exception notable de YouTube, qui est une plateforme vidéo, avant d’être un réseau social…

Cet article a été publié sur le site de COM-ENT.

30 secondes à 1 minute chrono !

Selon à qui vous vous adressez et le but poursuivi (adhésion, vente…), les formats, et surtout le réseau à privilégier, peuvent varier. L’important est de créer un contenu attractif pour susciter l’intérêt du public. Cependant la vidéo, et plutôt de courte durée, est de loin le format le plus engageant sur les réseaux sociaux. 

Naturellement, les audiences ont tendance à se laisser porter par une vidéo. Là où l’on rechigne à lire un long texte explicatif, on aime regarder un tuto qui va droit au but, une vidéo un peu décalée et très dynamique… Sur Facebook par exemple, 80 % des Internautes préfèrent regarder une vidéo plutôt que de lire un texte. La durée recommandée se situe de 30 secondes à 1 minute. 

Mettre toutes les chances de son côté

Il faut donc être concis.e, et capter l’attention au plus vite. Les 15 premières secondes (qui peuvent même être les 15 seules secondes…) sont donc décisives. Pariez plutôt sur un.e acteur.rice charismatique, et favorisez les gros plans pour engendrer de l’émotion. Utilisez des couleurs attrayantes, des textes bien visibles. On doit comprendre sans le son, mais l’Internaute remet volontiers le son quand il en a la possibilité ! Alors, faites tout de même une bande-son. Pour votre intro, gardez en tête que l’Internaute doit comprendre le sujet en quelques secondes : pas de long jingle, donc, avec le nom de la marque ou autre.

Dans la mesure du possible, il est conseillé de chapitrer son contenu de manière à proposer plusieurs vidéos de très courtes durées, plutôt qu’une seule plus longue.

Et comment faire si mon contenu ne se prête pas du tout à un format court ? Si j’ai trop de choses à dire, et qu’il m’est impossible de hiérarchiser ou de trier l’information de manière à rester sous la barre des deux minutes ? Certaines vidéos, parce qu’elles installent une ambiance, ont une trame narrative complexe, et ne peuvent pas se permettre de ne durer que 30 secondes. Vous pouvez choisir d’opter pour un format plus long, mais dans ce cas veillez à avoir un début particulièrement accrocheur. 

Un format adapté à la plateforme

La meilleure solution reste tout de même de tenir compte de la plateforme. Vous pouvez vous autoriser une version longue pour YouTube, mais prévoyez une version courte sur Facebook. Pour votre version courte, deux solutions s’offrent alors à vous : le teaser ou plusieurs pastilles avec des extraits. 

Réactive Production a par exemple diffusé un format long d’1 minute 30 pour chaque épisode de la websérie Coach Issa sur YouTube et deux à trois formats courts sur Facebook. Et pour certains épisodes nous abordons des sujets plus pointus pour une cible plus réduite. Steve Legros, Responsable Marketing et Communication du Fastt, souligne que « les intérimaires sont une communauté très hétérogène. Cela va du manutentionnaire en bâtiment à une personne qui travaille dans le commerce, en passant par l’agroalimentaire. Leurs problématiques sont donc très diverses, et nous devons absolument éviter de les noyer dans un flot d’informations inutiles. C’est pourquoi nous choisissons de fonctionner, pour certaines problématiques, par pastille très ciblée ». La websérie a dépassé les 2 millions de vues depuis son lancement en mars 2019.

Alors, privilégier le format court sur les réseaux sociaux ? Oui. Imaginez un concept qui marche en version courte pour Facebook ou Instagram, et vous pouvez vous permettre un format plus long pour YouTube, surtout si vous fédérez déjà une audience solide sur votre chaîne.

Par Sonia Pujolle, Cheffe de projet vidéo / Rédactrice et Vincent Stilinovic, Directeur associé, Réactive Production

Cet article a été publié sur le site de COM-ENT.

NOUS SUIVRE